Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11.06.2009

Bougre de net

En violation flagrante des principes de ce blog, dans lequel on ne parle que de personnalisation et point de personnalité, et de la mienne encore moins, je me suis fait tagué par une grenouille. Mais elle est sympa, dit siouplé, alors dans la mare je plonge.


Le moelleux au chocolat du Café de la musique n'est certainement pas le meilleur de Paris, mais il a ma préférence entre bien d'autres. Ce n'est pas tant que ce lieu vaguement branchouille et largement défraîchi ait un irrésistible charme, mais il est chargé du souvenir de déjeuners entre collègues et parfois néanmoins amis. Quand nous avions bel et bon temps, nous y venions partager un peu de nous. Dans ce contexte, bien des desserts paraîtraient inégalables, mais le moelleux au chocolat, entre tous se distingue. Paisible volcan dressé tout droit sur un lit de crème anglaise à peine zébrée de sauce chocolat, je m'ingéniais à l'attaquer par le dessus. Méthodiquement, je brisais la croûte de ma cuillère en veillant à ne pas troubler l'onde d'une miette échappée. La lave tiède et fondante, jamais, ne devait se répandre avant que je n'attaque les parois à peine refroidies. La dégustation méticuleuse de ce chocolat fondant contrastait avec l'envie violente de l'avaler rapidement, de m'en faire des moustaches d'enfant trop pressé, de m'en bâfrer comme un Macaron de rue Sésame.

Aujourd'hui, plus de crème anglaise, mais un peu de glace vanille jaune pâle dans laquelle ont été saupoudrés de bien trop ostensibles pour être honnêtes éclats sombres. Mais on ne discute pas de ces sujets devant les glacières, n'est-ce pas, les gousses et les coolers... Je n'ai pas voulu que l'on s'installe au soleil, mais le vent qui balaie la terrasse rend l'ombre inconfortable à ma compagne de l'instant. Pour ne pas me gêner, elle dit ne pas avoir froid. Pour ne pas la gêner à mon tour, je fais semblant de la croire alors que je vois bien sa peau crier une toute autre vérité. Nous nous rencontrons à peine, et nous avons déjà beaucoup échangé. La correspondance électronique permet des relations étranges dans lesquelles sont perturbés les équilibres traditionnels. Des amitiés nouvelles semblent pouvoir se nouer, à la vitesse d'un réseau toujours plus rapide et plus dense.

Cet après-midi là, tout en découvrant le parc sous le soleil, dépaysés en pleine ville, faussement perdus dans les bambous, nous aurons l'occasion de discuter de nombreux sujets, en toute liberté, en toute franchise, sans arrière-pensée. Qu'il s'agisse de livres, de films, d'expériences vécues, de la difficulté d'être parents, et pas que, nous parlerons tour à tour. Nous nous écouterons l'un l'autre, assurant d'une compréhension, d'une bienveillance sans complaisance. Et même si certaines difficultés sont évoquées de part et d'autre, nous ne parlerons pas de nos intimités respectives. Je n'ai pas toujours eu cette prudence, la leçon a porté.

En somme, nous n'aurons que des plaisirs simples dont le souvenir enrichira le quotidien pour longtemps, la discussion, la rencontre, et le fondant au chocolat...


J'ai joué le jeu, mais ça fait longtemps qu'on ne dénonce plus dans ma famille ;-)

15:18 Écrit par Gee Mee | Lien permanent | Commentaires (7) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Je suis à la fois surprise et ravie. Ta plongée est un réel plaisir :-), oui surprenant.
Comme quoi faut parfois aller au delà de ses principes, enfin si je dis cela c'est purement égoïste, et je vais encore une fois me répéter mais tu m'as vraiment fait plaisir.

Écrit par : Bougrenette | 11.06.2009

Répondre à ce commentaire

Il est heureux que je puisse encore surprendre.
Et je le suis de vous avoir fait plaisir.

Écrit par : Gee Mee | 11.06.2009

Ouaahhh... Gee Mee, les "petits" plaisirs sont vraiment magnifiés par votre plume si habile.

Quand vous y retournerez, faites-moi signe, si vous avez envie de déguster à nouveau cet instant de plaisir... en ma compagnie !

Écrit par : See Mee | 11.06.2009

Répondre à ce commentaire

Tiens See Mee, vous voilà de retour ?
Si je devais y retourner, je ne vous inviterai qu'après avoir reçu vos notes pour le blog.
Na. ;-)

Écrit par : Gee Mee | 11.06.2009

bonjour,
je suis juste venir lire un peu votre blog si interessant,
je viens de chez Bougrenette et cette note sur les plaisirs me plaît beaucoup,
je retourne essayer de faire la mienne..:)

Écrit par : if6 | 14.06.2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour "If 6 was 9", et merci pour votre agréable commentaire.
J'ai moi-même bien apprécié les plaisirs proposés chez vous :
» http://if6was9.hautetfort.com/archive/2009/06/14/plaisir.html

Écrit par : Gee Mee | 14.06.2009

Répondre à ce commentaire

Bien reçu Gee Mee !
J'avais annoncé une note sur Feedburner, dont justement vous venez de parler : elle est maintenant en cours...

Écrit par : See Mee | 14.06.2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.