Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07.07.2009

Feedburner pour les nuls (1) : qu'allez-vous y trouver ?

Maintenant vous pouvez enfin recevoir les notes de ce blog directement dans votre boîte aux lettres, ou opter pour toute autre solution RSS que permet Feedburner, le service auquel Gee Mee a souscrit. Si vous ne savez pas comment procéder pour vous abonner, dîtes "s'il vous plaît" et allez voir le tuto suivant : Accro à Gee mee ? Recevez son flux !

Si vous êtes auteur de blog, vous vous demandez peut-être à quoi Feedbuner peut vous servir à vous. Vaut-il la peine de mettre les mains dans le cambouis, puisque Hautetfort vous permet déjà de proposer à vos visiteurs la syndication à vos notes ? Dans cette première note, je vais essayer de vous présenter ce que vous apporterait Feedburner, pour que vous décidiez en connaissance de cause. Je précise que le choix de cet outil-là est un parti-pris, mais qu'il en existe d'autres (à vous de les trouver, si vous êtes anti-Google, puisque FB lui appartient).


RSS Atom par défaud.pngQue vous propose la syndication par défaut de votre blog ?


Hautetfort propose déjà le paramétrage de flux*.

Si vous pensez que cela vous suffit, voici comment procéder : allez dans "Tableau de bord" puis "Généralités" (cliquez sur l'image ci-après pour l'agrandir, idem pour les suivantes), descendez jusqu'à "Syndication" et choisissez le format de vos notes : "Oui, syndiquer mes notes en entier" ou "Oui, syndiquer mes notes partiellement" en précisant combien de mots (j'aborderai plus loin cette question stratégique) apparaîtront dans la boite aux lettres ou dans le lecteur de flux* de vos visiteurs.

Syndication par défaud H&F.pngLe hic c'est que :

- le paramétrage est très basique (ne pas autoriser / syndiquer en entier / syndiquer sur x premiers mots),

- vous ne facilitez pas l'accès en deux clics aux outils modernes du web 2.0 (ex. agrégateurs*),

- vous n'avez aucune idée de la manière dont vos visiteurs l'utilisent : pas de stats sur la fréquentation ni de suivi des inscriptions.

 

Avec Feedburner : vous savez (presque) qui sont vos abonnés


Intéressons-nous maintenant à Feedburner, et plus précisément à la partie/onglet "Analyse" de son interface d'administration... Nous parlerons de la partie inscription et configuration dans "Feeburner pour les nuls (2)", patience.

 

Abonnés au flux.pngAbonnés Email.png

La rubrique "Subscribers" vous indique les différents canaux utilisés par vos abonnés (image de gauche):

- "Feedreaders" : lecteurs de flux de Google (Google Feedfetcher = Google Reader ou iGoogle), de navigateurs et autres "users agents" (en l'occurence Firefox Live Bookmarks et Mozilla/5.0), applications (FeedReader = gratuitiel de Windows) et aggrégateurs (Netvibes) ;

- Services d'abonnements par e-mail (celui que nous avons vu pour s'abonner au blog de Gee Mee) ;

- "Web Browsers" : navigateurs (Fifefox et IE7) ;

- Bots" : robots du moteur de recherche Google (pour attitrer l'attention de celui-là, passer par les "outils pour les webmasters"... encore un outil formidable, en particulier pour savoir comment se positionne votre site dans les recherches, mais passons !).

La liste de vos abonnés par e-mail ("Email subscriptions" - image de droite ci-dessus) est accessible à partir de ce tableau via le lien "Manage your email subscriber list". Vous y accéderez également à partir de la page récapitulative qui va être présentée juste après, par le lien "See more about your subscribers".

Comme vous pourrez intervenir dessus pour désactiver, réactiver ou supprimer des abonnés, cette liste est placée dans la partie "Publicize".

Ne vous méprenez pas : cette page vous indiquera le nombre d'abonnés potentiels et non réels (certains n'auront pas confirmé leur demande d'abonnement - les "fantômes" dont je parlais l'autre jour : ils apparaitront avec une croix pour les supprimer au bout d'un certain temps... pourquoi pas après une petite relance personnalisée !), et encore moins le nombre de lecteurs réels. Elle vous permettra de voir à quel rythme vos lecteurs s'abonneront : plus vous améliorerez vos articles, plus vous pourrez espérer que cela s'accélère !

 

Les tendances de fréquentation de vos flux

 

Graphique Feedburner.jpg

La page que vous irez voir le plus souvent est certainement le "Feed stats dashboard", le tableau de bord de vos statistiques. C'est celle où vous suivrez le nombre de fois où vos articles auront été vus via des lecteurs de flux, ou le nombre de clics que vos abonnés auront fait sur les articles reçus dans leur boite aux lettres.

Évidemment, FB propose comme H&F de paraméter le nombre de mots à afficher dans votre flux. Proposer le début de la note plutôt que son intégralité encourage les lecteurs à cliquer pour lire la suite.
À première vue, cette option peut paraître une manière artificielle de gonfler les statistiques, mais réfléchissez-y à deux fois avant de jeter l'idée aux orties : n'est-ce pas justement pour avoir une indication de la popularité de vos notes que vous pensez installer Feedburner ? Si vos lecteurs consultent vos écrits en intégralité dans leur boite aux lettres, auront-ils vraiment une raison de venir sur votre blog ? Et alors, comment celui-ci va-t-il "vivre" ? Commenteront-ils aussi aisément, et iront-ils vérifier s'il y a de nouveaux commentaires ?

Autre avantage, vous aurez une idée plus précise du rythme de consultation, qui sera bien entendu lié à votre rythme de publication, mais aussi à celui de la semaine (selon le thème du blog, la fréquentation peut augmenter en week-end, ou au contraire chuter à ce moment-là). Vos abonnés seront pour vous comme un panel qui témoignera de l'intérêt porté à votre production, intérêt forcément fluctuant mais tout de même avec des tendances. Vous pourrez donc moduler vos affichages (jour après jour, les 7 derniers jours, les 30 derniers jours, ou depuis le début des stats) pour observer ces tendances.

Et Feedburner vous donnera la possiblité d'affiner encore un peu plus votre analyse...

 

Repérer les articles qui génèrent le plus de clics

Récapitulatif par article.jpgEn cliquant sur "See more about your feed items", vous aurez, en fonction de la période choisie, un récapitulatif de la fréquentation des différents "éléments" / articles ("item use") de votre blog par vos abonnés :

- "views" : ayant été vus via un lecteur de flux,

- et "clicks" : ayant donné lieu à une visite sur votre blog via les flux.

Vous observerez ainsi la "durée de vie" de vos articles selon ce mode de diffusion ! Vous noterez que la popularité de certains s'étend dans le temps tandis que d'autres génèrent très peu d'interactivité : une bonne occasion de vous interroger sur votre ligne éditoriale.

Si vous souhaitez adapter votre production à l'intérêt manifesté par votre lectorat (du moins la part des abonnés de celui-ci, qui sont aussi ne l'oubliez pas vos "fidèles"), vous aurez tout intérêt à étudier ce qui les fait venir chez vous, pour ensuite améliorer aussi bien les sujets traités que votre manière de rédiger (titre, accroche apparaissant dans les x premiers mots visibles dans le flux, etc.).

Mais après tout, vous pourrez aussi choisir de faire comme avant : selon votre inspiration ;-)

 

Récapitulatif Uncommuns.pngRepérer les hébergeurs qui affichent le contenu de votre flux RSS


Les sites qui répertorient et diffusent vos flux sans y avoir souscrit apparaitront sous le titre "Uncommuns uses". Vous noterez dans mon exemple qu'il s'agit pour la plupart de webmail. Je suppose que c'est lié à des transferts de mes news par e-mail de la part de mes abonnés, mais je n'ai pas trouvé de réponse précise à ce sujet. Vous pourrez intervenir sur cette liste, apparemment pour valider certaines adresses...

 

Visualiser la provenance géographique des visiteurs de la veille


C'est une fonctionnalité mi-figue, mi-raisin qui est proposée avec "Map Overlay" : elle vous permetra de visualiser pour chaque pays ou région (cas des DOM) le nombre de visiteurs ayant vu et/ou cliqué sur votre flux, la veille du jour en cours. C'est très loin des possibilités cartographiques offertes par Google Analytics : je doute que vous parcouriez cette page très souvent !

 

En guise de conclusion


Grâce à des services de ce genre, vos habitués auront accès à vos articles dès leur publication, et ils pourront vérifier vos mises à jour sans avoir à lancer votre blog toutes les 15 minutes (pour les plus fanatiques). Et les nouveaux visiteurs séduits dès la première visite apprécieront de pouvoir s'inscrire pour ne pas risquer d'oublier que chez vous, ils sont assurés de trouver des perles.

Mais que vous choisissiez Feedburner ou une autre formule, n'oubliez pas que ces statistiques ne sont qu'un indicateur de la fidélisation à votre blog (la participation aux commentaires en étant un autre). Ne désespérez pas si vos lecteurs tardent à s'abonner : cela ne veut pas dire qu'ils ne viennent pas régulièrement, par exempleparce qu'ils ont mis votre blog dans les signets de leur navigateur, ou grâce à des liens amis... et à la qualité de votre référencement.

N'oubliez pas que ces outils sont avant tout utilisés par ceux qui se sont familiarisés avec le web au point de faire les manipulations nécessaires pour recevoir encore plus d'informations, dans un contexte où nous croulons sous les données numériques. Alors ne vous suicidez pas si certains se désabonnent ! C'est pas "personnel"...

 

*Si tout ceci est du chinois pour vous, c'est que contrairement à mes recommandations vous n'avez pas encore lu cette note qui vous dit tout sur les flux et leurs possibilités. Ou alors vous avez déjà tout oublié ?

 

En prologue à ce "feuilleton de l'été" sur Feedburner :

> (avec infos sur les lecteurs de flux) : Accro à Gee mee ? Recevez son flux !

La suite du feuilleton :

> Feedburner pour les nuls (2) : comment s'inscrire ?
> Feedburner pour les nuls (3) : comment paramétrer l'envoi par e-mail ?
> Feedburner pour les nuls (4) : paramétrer pour les lecteurs de flux

10:30 Écrit par Gee Mee dans Boîte à outils | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : flux, feedburner, syndication, rss, feedburner en français | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Gee Mee, je viens de recevoir cette note dans ma boite e-mail... en intégralité.
Je ne t'ai donc pas convaincu qu'il est plus judicieux de proposer à ses abonnés le début des notes, et les encourager à se rendre sur le blog pour lire la suite ?

Autre argument (s'il en est besoin) : les abonnés peuvent "manquer" un ou plusieurs envois, n'avoir pas eu le temps à ce moment-là de les lire. En se rendant volontairement sur le site au moment où ils seront a priori plus disponibles, ils prendront peut-être le temps de parcourir les articles précédents pour "rattraper leur retard".

Qu'en penses-tu ?
Qu'en pensez-vous, vous qui lisez ce commentaire ?

Écrit par : See Mee | 07.07.2009

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas tout lu, j'ai déjà mal au crâne ^^ ! Mais je m'y colle à la fraiche.

Écrit par : Océane | 09.07.2009

Répondre à ce commentaire

Aïe, ça fait pas trop mal j'espère ?
J'ai fait de mon mieux pour montrer les infos qu'apporte l'outil, mais il est vrai qu'il est assez complet... et en anglais, ce qui ne simplifie pas les choses !
Je vous assure que quand j'ai du comprendre tout cela toute seule, je faisais pas ma fière ;-)
Vous envisagez de suivre vos stats avec Feedburner ?

Écrit par : See Mee | 09.07.2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.