Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04.10.2009

Dialogue, pour les Impromptus

— Tu peux toujours m'appeler « mon chéri »
— Parle-moi sincèrement
— Je me perds encore sur le réseau des réseaux
— Et si malgré tes promesses tu me fais imaginer que
— Tu pourras être fière de moi
— Je me trompe sur ton compte
— Je ne cherche que les images de choc et les mots de poids
— Je ne devrais pas croire que
— Faire des rencontres sans en faire de mauvaises, c'est possible !
— Je devrais savoir que tu n'as qu'une seule conduite
— Je n'arrête pas de te fuir
— Et j'ai tort de penser que
— Je sais rester sage sans effort...

Allons, c'est pour les Impromptus, tu sais bien que la vérité se lit dans l'autre sens.


— Et j'ai tort de penser que
— Je n'arrête pas de te fuir
— Je devrais savoir que tu n'as qu'une seule conduite
— Faire des rencontres sans en faire de mauvaises, c'est possible !
— Je ne devrais pas croire que
— Je ne cherche que les images de choc et les mots de poids
— Je me trompe sur ton compte
— Tu pourras être fière de moi
— Et si malgré tes promesses tu me fais imaginer que
— Je me perds encore sur le réseau des réseaux
— Parle-moi sincèrement
— Tu peux toujours m'appeler « mon chéri »


Très librement inspiré du livre de Michel Boucher, Ange ou démon ?, aux éditions du Rouergue.

.

Pour les Impromptus Littéraires : lancement de thème, toutes les contributions.

19:05 Écrit par Gee Mee dans Jeux d'écriture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : impromptus littéraires | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.