Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14.02.2010

Évasion, pour les Impromptus

100206115301454864.jpgPar moments, seuls les nuages qui traversent lentement notre ciel immense nous rappellent que nous ne sommes pas tout à fait morts. Ils n'arrivent pas toujours à tous nous convaincre tant l'ennui semble attaquer jusqu'au plus solide de mes hommes. Les plus atteints ne cherchent plus aucun message dans les cieux, plus aucune forme distrayante dans les courbes changeantes de ces masses blanchâtres. Leurs derniers songent volent au ras du sol, emportés dans le sable et la poussière qui finissent de s'assécher en usant les pierres. Et si certains évoluent en grâcieuses volutes jusqu'à l'eau, ils finissent toujours par s'accrocher à la surface de cette mare salée dans laquelle les pensées saumâtres se conservent à jamais dans la saumure.

Lire la suite

21:00 Écrit par Gee Mee dans Jeux d'écriture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : impromptus littéraires | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

31.01.2010

Dimanche,pour les Impromptus

C'est dimanche aujourd'hui. L'air est couleur du miel. Les nuages sont de neige, comme autant d'îles flottantes qui seraient échappées de ces flots de curaçao turquoise à l'écume de crème fouettée. Le sable est d'un blond clair plein de chaleur comme peut l'être notre sucre de canne quand il est bien raffiné. Les feuilles des palmiers elles-mêmes paraissent en être faites, filées, étirées, tant elles sont brillantes et transparentes. C'est dimanche aujourd'hui et nous irons chanter à la messe pour oublier nos misères, les supporter entre frères et sœurs.

C'est dimanche aujourd'hui... Du moins, je le crois, mes repères ont disparu. J'ai besoin d'y croire. Pour que mon délire ne soit plus qu'un mauvais souvenir. Pour que cela ne fasse pas trop longtemps, pour qu'ils n'abandonnent pas alors que je lutte.

C'est dimanche aujourd'hui. Mon air n'a plus que la couleur de la poussière à laquelle nous retournons tous. Il est couleur du fiel qui n'attend plus que mon dernier souffle pour finir de me digérer dans les entrailles de la terre qui a tremblé.

.

Pour les Impromptus Littéraires : lancement de thème, toutes les contributions.

23:19 Écrit par Gee Mee dans Jeux d'écriture | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : impromptus littéraires | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24.01.2010

Cinq ans ! Pour les Impromptus

En cherchant à mettre un peu de cohérence dans le récit des cinq années passées, je me suis aperçu que je pouvais les mettre sous le signe du crabe. À chacun sa cosmogonie personnelle, et pour moi ce ne sera pas le singe, mais le crabe. Certains m'ont fait tomber, d'autres trébucher, et un autre me fait grandir.

Aujourd'hui encore, je me bats pour l'un d'entre eux, le dernier, le seul qui compte réellement. Non qu'il soit plus important que son frère ou sa sœur, même s'il nous demande plus d'énergie, de patience, de compréhension. C'est que ce petit bout d'homme là nous pince souvent, douloureusement, quand il ne se sauve pas comme sous un rocher pour nous échapper, nous narguer ; pour qu'on vienne le chercher.

Pendant longtemps encore j'utiliserai mon énergie au développement de ce petit crabe, même si  cette carapace, à laquelle nous accrochons notre peau, a des arêtes si blessantes que la fatigue et la colère rapprochent parfois ce qui nous semble d'effrayantes extrémités.

Après tout, ne cherche-t-il pas qu'à protéger la tendresse de sa chair ? Et combien de temps n'ai-je pris moi même pour consentir à m'exposer, ne serait-ce qu'ici ?

Alors cinq ans !

.

Pour les Impromptus Littéraires : lancement de thème, toutes les contributions.

23:55 Écrit par Gee Mee dans Jeux d'écriture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : impromptus littéraires | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19.01.2010

Gee Mee, pour les Impromptus Littéraires notamment

Sur le blog de See Mee "En attendant BlogExperience", je commentais « (ses) irrésolutions blogging pour 2010 » en disant que je travaillerai à tenter d'atténuer le côté mono-maniaque de mon propre blog. Dont acte.


Depuis son ouverture, mon modeste "positionnement éditorial" n'a pas tellement évolué : il est toujours question d'optimiser son expérience Hautetfort. C'est assez étroit a priori, mais cela peut intéresser tous les utilisateurs de plateforme Blogspirit (auprès desquels je ne me suis pas fait connaître). Il n'est même plus question de Framakey, alors que le projet mérite toujours d'être suivi et soutenu. Je suis donc entré dans une "niche " d'autant plus étroite que je ne parle pas de moi.

Mon état civil comme mes relations ne sont pas ici exposées, et mes états d'âme moins encore. J'ai pourtant beaucoup de bienveillance à l'égard des blogmestres qui s'adonnent à l'extime et cela m'avait d'ailleurs amené à tenter une expérience avec les chroniques du cobaye. Je prends donc le risque de laisser croire à une forme de spécialisation aussi étroite que pourrait l'être ma personnalité. Et cela froisse mon égo.

 

Vous trouvez donc maintenant une catégorie "Jeux d'écriture", qui comprend d'abord mes contributions aux Impomptus littéraires que je souhaite moins irrégulières. Au moins dans le rythme.


Dès vendredi, nous renouons avec des notes plutôt techniques et bi-hebdomadaires.

 

18:58 Écrit par Gee Mee dans Jeux d'écriture | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : impromptus littéraires | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook