Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07.01.2009

Configuration avancée... mais prudemment

Il ne serait pas très prudent d'aller trop vite alors que la plupart des routes de France se couvrent d'une neige abondante, jusque dans des départements qui n'en voient pas le bout d'un flocon depuis des lustres. On se gardera ici de faire les malins, et on mettra des chaussettes autour de ses chaussures pour ne pas glisser ; c'est une autre forme de configuration avancée.

Cette note est publiée avec retard sur le planning (en fait de 12h30 AM ce serait plutôt PM), et j'espère que mes lecteurs les plus fidèles et les plus attentifs ne m'en tiendront pas trop rigueur. Les plus addicted auront remarqué quelques changements. Ils sont minces, les changements, on est tout de même dans la première semaine qui suit les fêtes. Notez bien que les visiteurs aussi.
J'avais activé des listes, un album, pour vérifier certaines conséquences du passage au mode avancé, avant de proposer quelques précautions.

Faisons donc le bilan de ce que cela change vraiment.

La séparation du contenu et de la forme permet de récupérer vos notes sans changement, malgré vos interventions sur la forme du blog. Passez en mode avancé, vous ne perdrez aucune note, ni aucun commentaire.

Vos notes sont tellement inchangées que si vous y introduisiez régulièrement du texte rose, parce qu'il s'accordait merveilleusement avec la mise en forme des pages... Il restera rose alors que vous avez viré vos pages au bleu. Cela peut être pénible de revenir sur toutes vos notes pour une faute de goût.

Vous avez toujours accès à la gestion du contenu des colonnes, des listes et des albums, qui viendront s'intégrer dans vos pages modifiées ou non.

Je m'en excuse auprès de tous ceux qui maîtrisent parfaitement la technique en plus du globish, mais il est peut-être temps de revenir sur le principe du template et de la feuille de styles.

Si vous avez l'habitude d'apporter du contenu dans la base de données éditoriale de votre blog, l'apparence des pages vient de deux documents différents : le template (un par type de page) et la feuille de styles (normalement valable pour le blog).

Le template Haut&Fort, c'est un document qui indique la structure de la page, la présence, l'emplacement et le comportement des différents éléments. Combien de colonnes, à gauche ou à droite, combien de « dernières notes » affichées, la note est-elle coupée sur la page d'accueil pour qu'on la lise in-extenso sur une autre page, la fonction « commentaire » se trouve-t-elle bien après le lien permanent, etc... En gros, quand vous changez la mise en page d'un modèle standard, vous changez surtout de template.

La feuille de styles, c'est ce qui commande le type de police, les couleurs de fonds, les couleurs de caractères, la mise en forme des liens hypertextes... C'est la couche de finition. En gros, quand vous « personnalisez » un modèle standard, vous changez de feuille de styles.

Quand vous passez en configuration avancée, vous avez accès à la feuille de styles et à différents templates. La page d'archive n'a pas nécessairement la même structure que la page d'accueil. Mais tant que vous n'y touchez pas, vous ne verrez aucun changement.
D'ailleurs, vous ne verrez aucun changement tant que vous ne serez pas intervenu dans les templates et ou la feuille de styles.

Allez-y, vous n'en reviendrez pas.

Pas si facilement. Certaines des modifications effectuées dans les templates en configuration avancée demeurent alors que vous êtes repassé à un modèle standard. La limite de ce qui reste, et de ce qui disparaît ne me paraît pas encore très claire, mais notez que si vous passez en mode avancé pour modifier vos pages, vous ne reviendrez qu'avec difficulté à l'état "standard" de départ.

C'est pourquoi je vous propose quelques principes de précaution :

• Pour avoir un document de référence, vous pouvez faire une copie de sauvegarde de votre blog.

• Pour rapidement retrouver une base saine après quelques séances d'essais et d'erreurs, faites des sauvegarde partielles.

• Pour les templates, il existe une fonction "voir la version originale" qui vous accorde une solution de secours. Copier son contenu et le coller dans le document modifié permet de revenir à une version stable. Mais pour conserver des modifications graduelles, copier dans un fichier texte (avec Notepad++ ou MS Windows Bloc-notes) reste la méthode la plus sûre. D'autant qu'il n'y a pas de "voir la version originale" pour les colonnes de droite et gauche. Dans les templates, vous pouvez insérez des commentaires en code HTML.
Vous encadrez vos commentaires <!-- ainsi -->.

• Pour la feuille de styles pas de "voir la version originale" non plus. Copiez-la donc en intégralité dans un fichier texte (avec un logiciel comme Notepad++, ou le bloc-note MS Windows à la limite). Dans la feuille de styles elle-même, vous pouvez insérer des commentaires avec une autre syntaxe qu'en HTML.
Vous encadrez vos commentaires /** ainsi **/.

• Sauvegardez ce qui fonctionne avant de faire la modification de trop qui écroulera le château de cartes.

Ces principes généraux étant exposés, nous allons pouvoir aborder la struture des templates, la modification d'éléments précis, et les interventions sur la feuille de styles. Vous avez des priorités ?

00:42 Écrit par Gee Mee dans Personnaliser son blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : avancé, précaution, sauvegarde | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook